Les nouvelles mobilités initiées suite à la pandémie

19/4/2019
Les auteurs de cet article

Des routes plus calmes à un ciel plus clair, la pandémie a transformé notre monde. Ces changements sont-ils là pour rester ou seront-ils bientôt oubliés ? Notre mobilité va-t-elle évoluer pour le meilleur ou pour le pire, et que recherchent les utilisateurs ? Voici quelques éléments de réponse. 

Les nouvelles mobilités suite à la pandémie

Des changements de mobilité éphémères ou durables ?

En pleine pandémie mondiale, les usagers se sont concentrés sur leur santé et ont modifié leurs déplacements, notamment dans un souci d’éviter les risques d’infection. 

Au sein du secteur de la mobilité, cela signifie que de nombreux passagers privilégient les modes de transport perçus comme plus sûrs et plus hygiéniques. Désormais, les voitures individuelles paraissent plus sûres, et les modes de transport en commun sont plus faiblement sollicités. 

Le télétravail se développe, toujours dans un souci de sécurité, tandis que les déplacements professionnels et tous les services de mobilité qui s'y rattachent (avion, taxi, etc.) sont peu sollicités. 

Il peut sembler que l'accélération de la mobilité future s'est arrêtée, mais cette première impression néglige les développements récents qui auront un impact considérable sur l'avenir de la mobilité.

Considérons quelques développements récents. Les villes ont redéfini les voies réservées aux voitures pour créer plus d'espace pour les vélos et les scooters, car les usagers ont commencé à éviter les transports en commun. De même, les incitations gouvernementales pour aider l'industrie automobile ont encouragé l'utilisation de solutions neutres en carbone et stimulé le développement des véhicules électriques (VE). 

Dans un autre changement résultant de la pandémie, les consommateurs se tournent de plus en plus vers les canaux numériques - des livraisons de nourriture pratiques aux services de streaming - et ils s'attendent désormais à ce que les acteurs de la mobilité étendent leurs offres en ligne.

Réinventer l’avenir de la mobilité

Ces changements fondamentaux, ainsi que d'autres développements récents, incitent les leaders de la mobilité à réimaginer son avenir. Ils avaient déjà adapté leurs stratégies à l'émergence de l'ACES – conduite autonome, voitures connectées, véhicules électrifiés et mobilité partagée. Mais ils vont désormais encore plus loin pour tenir compte de l'impact de la pandémie sur le comportement des consommateurs, l'élaboration des politiques et les économies régionales. 

Les changements suivants sont susceptibles de persister longtemps après la pandémie et méritent donc une attention particulière :

  • Préférences du client. En plus de la sécurité, les consommateurs se concentrent de plus en plus sur les canaux numériques et les questions de durabilité. L'accès aux options de micromobilité (véhicules légers tels que les vélos, scooters électriques et cyclomoteurs) sera important, tout comme les problèmes de sécurité et de santé.
  • La technologie. Le rythme du changement continuera de s'accélérer dans tous les domaines, y compris la connectivité, la conduite autonome et les transports urbains.
  • Les règlements. Nous attendons des régulateurs qu'ils deviennent encore plus actifs dans le domaine de la mobilité. Beaucoup, par exemple, renforcent les réglementations sur le CO2 pour les véhicules alors qu'ils tentent de réduire le changement climatique.

Imaginer des solutions créatives pour s’affranchir des contraintes de mobilité et de distanciation sociale 

De nombreux secteurs économiques, même s’ils ne sont pas directement liés à la mobilité, dépendent de celle de leurs utilisateurs pour survivre. C’est le cas des acteurs du divertissement, et notamment des casinos terrestres, qui ont pour leur grande majorité, dus fermer leurs portes pendant le confinement. 

Maintenant qu'en France et au Canada, les établissements peuvent réouvrir, et pour ralentir une hausse des contaminations tout en maintenant leur activité, les opérateurs ont été contraints de faire preuve d’imagination. Et de créer des solutions inventives pour permettre à leurs utilisateurs de revenir, tout en assurant leur sécurité. 

C’est le cas du Casino de la Grande-Motte, géré par le groupe Partouche dans le département de l’Hérault. L’établissement vient en effet de créer des boxes privatifs sous des tentes sur son parking. Un moyen intelligent d'accueillir les nouveaux joueurs, tout en leur permettant de ne pas quitter leur voiture. Ce dispositif inédit permet de garer son véhicule et de jouer au choix : à la roulette, au poker, au blackjack ou aux machines à sous. Les contacts avec le personnel et les autres clients sont donc évités. 

Cette initiative, qui est une première en France, et dans d’autres pays européens, suppose néanmoins de posséder une grande superficie de parking. Celle du casino de la Grande Motte représente plus de 2 500 m². Elle a néanmoins le mérite de répondre aux inquiétudes des clients comme des autorités. Et de contrer la concurrence des casinos en ligne. 

Choisir le futur des mobilités

Tous les scénarios potentiels sont possibles. Certains se joueront dans les mois et les années à venir à mesure que nous définirons ce qui compte le plus pour nous et que nous déciderons du type d'avenir que nous voulons - non seulement pour nous-mêmes, mais pour les générations à venir.

Cette crise est un carrefour, et la direction que nous prenons aujourd'hui façonnera le monde dans lequel nous vivrons demain. Nous pouvons soit décider collectivement de revenir à la situation actuelle, soit emprunter une nouvelle voie vers une mobilité plus propre, plus sûre, et moins congestionnée.